-PLAN DU SITE DU VIEIL ALLAN-

-PLAN DU SITE DU VIEIL ALLAN-

REPERES HISTORIQUES SUR LE PLAN

Véritable figure de proue de la commune, les vestiges du vieux village d'Allan, datés du XIIème au XIXème siècle, s'étagent à l'intérieur d'une vaste enceinte fortifiée. On situe au XIVème siècle l'extension définitive du village.

Dès quatre portes ouvertes dans les remparts, c'est la ''Porte Neuve'' (C), restaurée en 1989, qui permet d'y accéder le plus facilement depuis la plaine.

Si l'on remonte la Grande-Rue, à partir de la porte neuve, jusqu'à la ''Porte de la Fontaine'' (D) située à l'opposé vers la montage, on longe des maisons en ruines dont ne reste le plus souvent que la voûte du niveau inférieur.

On passe devant l'église (9), dédiée à St Jean Baptiste, qui a été construite au début du XVIIème siècle dans une ancienne tour: celle-ci, médiévale, appartenait à une autre enceinte fortifiée, plus réduite qui englobait les châteaux et la partie haute du village.. La grande rue longe l'extérieur de cette muraille en partie effondrée jusqu'au ''Portalet'' (E), sur la gauche. On remarque le soin avec lequel ces pierres ont été taillées. la rue qui part de là conduit à la ''Porte de Monjoux'' (B) sur l'autre versant à l'ouest.

Le sommet de la colline est occupé par les ruines du château entièrement réaménagé au début du XVIIème siècle. Les seigneurs, après les guerres de religion, souhaitant agrandir leur résidence ont regroupé ces vestiges d'origines différentes; ils ont acquis pour ce faire: l'ancienne église dont il ne reste que le clocher (5), avec la cure et le cimetière, mais également plusieurs maisons, par échange avec la communauté. Ils ont incorporé dans un seul ensemble, clos par des coursives (remparts), les deux tours médiévales, témoignage de la division de la seigneurie (2 et 7)

Des élèments architecturaux de différentes époques voisinent donc. En haut de certaines murailles on peut voir des remparts qui ont été bouchés. Une porte du XVIème siècle donne accès à une esplanade (4) limitée au nord par la chapelle du château au XVIIème-XVIIIème siècle. Les aménagements définitifs extérieur datent des XVIème et XVIIIème siècles: on remarque une barbacane tournée du côté où les assaillants pouvaient attaquer plus facilement, une tour ronde (1) équipée d'ouvertures pour armes à feu. La porte principale (A), surmontée de l'emplacement des armoiries du seigneur, a été construite en 1613.

Le vieil allan a été définitivement abandonné à la fin du XIXème siècle pour des raisons économiques et de commodité. Seul le cimetière a été encore récemment entretenu. les matériaux ont, pour la plupart, servi à reconstruire les fermes et les maisons du nouveau village préalablement appelé la Bégude.

Michèle Bois, Docteur en Archéologie. Bruno Poinas, Archiviste Départemental.

Rédigé par allan, pierres et mémoire

Repost 0